• Le 12 mars 2019, Michel Angel, poète de notre association, nous quittait.

     

    Depuis plusieurs années, il venait une fois par mois au café de la Table Ronde à Grenoble, le jeudi après-midi, nous réciter de mémoire plusieurs de ses textes. Bien que non-voyant, c’est avec beaucoup de jubilation qu’il nous apportait, dans ses déclamations poétiques, des paysages colorés issus du quotidien. Des scènes de marché, de concerts, de danses s’invitaient à travers lui. Car si la poésie insuffle quelque chose, c’est de la vie. Elle transmet à travers chaque poète les émotions qui font de nous des humains.

     

    La poésie permet aussi la joie, et c’est de cela qu’il s’agissait dans les productions poétiques de Michel. Nous le savons tous, la mort, couperet final, prive tout un chacun d’une promesse de nouvelles créations. Or la poésie, qui rend captifs des éléments épars de la vie du poète, permet sa survivance chez ceux qui restent. C’est bien là un des ressorts de la création poétique, cet espoir de survivance, cette transmission à d’autres, même inconnus, de quelques bribes de ce qui nous fait vibrer. Si la mort nous vole notre dernier souffle, elle ne peut voler tous ceux écrits sur le papier, ou enregistrés dans nos mémoires.

     

    Merci à Michel d’avoir transmis ses textes et de les avoir déclamés, avec sa voix claire et posée. Nous transmettons à sa famille et à ses amis toutes nos condoléances et associons nos voix poétiques pour l’accompagner dans son voyage qui sera un jour le nôtre.

     

    Agnès Cognée, Présidente

     


    4 commentaires
  •  

     

    devant une pizza
    dit de souffrance
    dit d'amour
    nous avons remonté le temps
    regardé l'avenir
    le présent
    intense
    nous obsède
    les sourires pour avancer
    les promesses à savourer
    intense
    le temps qui s'échappe
    les mots bienheureux
    les mots vénérables   

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires