• L'espace du dedans

     
    Retour d'abîmes

    de la connaissance par les gouffres

     

    L'univers fluide s'est fondu

    dans un espace sans limite

     

    Le silence lumineux est mouvant

    et je traverse les apparences

     

    Ce sont des temps de contraction

    d'expansion, de dilatation

    C'est la respiration, le souffle

    qui constitue mes archipels

     

    Rêvant de volcans, de déserts

    de sous-bois et de porcelaines

    de nénuphars dans les étangs

     

    Les formes se sont dénouées

    et je m'accroche à une ligne

    d'horizon bleu


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :