• La valse des baisers

     

    Le baiser de la Vie offert à la naissance

    Offert à l’origine au début du début

    Revêtait la saveur d’une fausse innocence

    S’appliquant à masquer son terrible tribut…

     

    Le baiser de l’amour est constamment multiple

    Riche d’un clair-obscur il enchante et déçoit

    Dans un grand paradoxe où vont tous les contraires

    Dans un vaste tango le pire et le meilleur

    Nous font rire et pleurer Chronos est pourvoyeur

    De toute une palette où l’eau le feu sont frères

    Où tout peut disparaître où rien ne va de soi

    - L’instant qui sait briller soyons-en le disciple -…

     

    Le baiser de la mort offert à tout jamais

    À la fin de la fin clôture le voyage

    Clôture le parcours ferme les guillemets…

    Le Styx dans le brouillard nous ouvre son sillage

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :