• Les alvéoles de la haine

    Quand la patience n'est plus infinie et que l'horreur se répète ...

    je ne me nourrirai pas

    aux alvéoles de votre haine

     

    je ne boirai pas

    au vin de votre violence

     

    mes armes seront les mots

    que j'épandrai sur les champs de vos morts

     

    un "r  de  religion" sépare les mots de la mort

     

    des graines de mots irriguées par vos pointes de sang

    fuseront les pousses de la vie

     

    bleuets coquelicots

    tournesols

    folle avoine de la liberté

     

    j'attendrai la lente germination

    j'attendrai que les champs

    se nitratent de la paix

    que le serpent vous aura extirpée

     

    ai-je fait un rêve

     

           aurais-je la patience

           saurais-je attendre que percent les plantes

     

           aurais-je la sagesse de mes mots

     

           qui sait si

           je ne féconderai pas les alvéoles ou l'ivresse de la vengeance

     

           qui sait si

           je ne déserterai pas mes mots

           pour d'autres armes

     

     Mars 2015 pour le 7 janvier 2015, pour  aujourd'hui 13 novembre 2015.

     

  • Commentaires

    1
    Rachel
    Dimanche 11 Mars 2018 à 12:26

    Là je suis conquise! Un poème puissant dans son évocation, fort en images aussi poétiques que séduisantes.

      • Jeudi 15 Mars 2018 à 09:43

        Merci. Quand l'émotion est au rendez-vous, les textes peuvent atteindre une certaine force...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :