• Mirage

    Mirage des nuages d'amour

    qui s'amoncellent sur mon chemin

    de racines d'iris bleus.

     

    Comment les abandonner en route

    sans m'enfoncer

    dans le marécage de la tristesse ?

     

    Éphémère tentation

    aller rejoindre cette lumineuse personne

    qui s'enivre des derniers rayons de lune

    cachés par la montagne de la fuite.

     

    Regards découragés

    par la furie des couches d'hésitation

    du quaternaire.

     

    Caverne d'enrichissement allégorique

    entassant mes coups de cœur

    au rayon de l'inutile.

     

    Ainsi va ma vie cahotante

    portée par l 'âne de la maison des abandons

    sans fenêtre

    obstruée par les chardons du découragement

     

    présences alignées en guingois.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :