• Nu couché bleu* (2)

    L'ombre crépusculaire

    Epouse

    Le galbe de l'obscur

     

    Courbes du corps

    Affranchies

    Par le trait

    Dans un trouble charnel

     

    Au désir brûlant, à chaque baiser

    S'éloigne pudiquement l'heure

    Lumière blanche et bleue teintée

     

    *d'après une peinture de N. de Staël


  • Commentaires

    1
    Jeudi 10 Septembre 2015 à 22:07

    et répondre avec Matisse:

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :