• Le 12 mars 2019, Michel Angel, poète de notre association, nous quittait.

     

    Depuis plusieurs années, il venait une fois par mois au café de la Table Ronde à Grenoble, le jeudi après-midi, nous réciter de mémoire plusieurs de ses textes. Bien que non-voyant, c’est avec beaucoup de jubilation qu’il nous apportait, dans ses déclamations poétiques, des paysages colorés issus du quotidien. Des scènes de marché, de concerts, de danses s’invitaient à travers lui. Car si la poésie insuffle quelque chose, c’est de la vie. Elle transmet à travers chaque poète les émotions qui font de nous des humains.

     

    La poésie permet aussi la joie, et c’est de cela qu’il s’agissait dans les productions poétiques de Michel. Nous le savons tous, la mort, couperet final, prive tout un chacun d’une promesse de nouvelles créations. Or la poésie, qui rend captifs des éléments épars de la vie du poète, permet sa survivance chez ceux qui restent. C’est bien là un des ressorts de la création poétique, cet espoir de survivance, cette transmission à d’autres, même inconnus, de quelques bribes de ce qui nous fait vibrer. Si la mort nous vole notre dernier souffle, elle ne peut voler tous ceux écrits sur le papier, ou enregistrés dans nos mémoires.

     

    Merci à Michel d’avoir transmis ses textes et de les avoir déclamés, avec sa voix claire et posée. Nous transmettons à sa famille et à ses amis toutes nos condoléances et associons nos voix poétiques pour l’accompagner dans son voyage qui sera un jour le nôtre.

     

    Agnès Cognée, Présidente

     


    votre commentaire
  •  

     

    devant une pizza
    dit de souffrance
    dit d'amour
    nous avons remonté le temps
    regardé l'avenir
    le présent
    intense
    nous obsède
    les sourires pour avancer
    les promesses à savourer
    intense
    le temps qui s'échappe
    les mots bienheureux
    les mots vénérables   

     

     

     


    votre commentaire
  • Le dernier numéro de Poésie Vivante vient de sortir, il est désormais disponible sur commande (nous contacter).

    Nous pouvons y trouver les poètes de notre association pour des morceaux choisis.

    Avec la participation de la photographe Cok Friess & du Poète Invité Éric Costan.

    Couverture numéro 59/60

    4ème de couverture revue 59/60


    votre commentaire
  •  

    I

     

    épouse amoureuse et volage

    qui fais et refais tes bagages

    je t'en supplie au nom de nous

    reviens prendre place chez nous

    c'était le cri d'une lanterne

    déjà éteinte un homme terne

    dont la solitude accablée

    n’avait d'égal' que la bonté

     

     II

     

     je suis amoureux d'une étoile

    une araignée m'a dans sa toile

     oh je sais je fais peur à voir

     si j'avais pu me mettre à boire

    je ferais aussi des voyages

     et pour ceux- là pas de bagages

     seul'ment voilà j'suis pris au piège

     je n' fais plus qu'un avec mon siège

     

        III

     

      j' pouvais tout fair' de mes dix doigts

     du moins c'est encor' c' que je crois

     il ne me reste pas grand chose

     pour voir encore un peu de rose

     je n' l'ai p't-êtr pas assez aimée

    c'est sûr'ment ça qu'elle m'a quitté

     ou alors elle était trop belle

     ou ell' n'aimait pas les bretelles

     

    IV

    je suis amoureux d'une étoile

    répétait-il de sa voix pâle

    plus pâle encor' que le matin

    qui l'a fait voyager si loin

     qu'il n'en reviendra jamais plus

    son étoile éteinte et repue

    de mille et une nuits peu sages

    l'a laissé partir sans bagage

     


    votre commentaire


  • Sciriolus poursuit son aventure. Nous envisageons de publier le recueil de Gaspard Pitiot Là.


    Gaspard Pitiot fait partie des poètes de l'anthologie Courts-Circuits publiée l'année dernière.


    Nous lançons une souscription. Pour obtenir le bulletin envoyer un message à

    sciriolus@gmail.com
     

    Brigitte Charnier

    Présidente de Sciriolus


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires