• Saint Valentin

    Je t'aime

    comme un long frisson

    qui remonte à la source

    où le soleil se tenait

    rédempteur

     

    Je t'aime

    comme un long silence

    où des mystères

    s'entrechoquent

    sur ton nom

     

     

    Je t'aime

    comme un lourd sacré-cœur

    où anges ni diables

    ne t'atteindront

     

     

    Je t'aime

    comme un long soupir

    une immense enjambée

    marquée au fer

    qui va jusqu'au couchant

     

    Je t'aime

    comme une longue tige

    empreinte de sa taille

    mais qui ne cède pas

    comme un arc -en-ciel

    nimbant le plus profond

    de ma mémoire

     

    Je t'aime

    comme un long vertige

    éclaboussé

    dentelé ça et là

    troué par endroits

    car je t'aime

    comme je t'aime

     

    «parce qu'un soleil ne peut pas être une ombre»


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :