• Un chien

    Plus blanc que noir,

    Moins noir que gris,

    Moins beau que laid,

    Plus laid que les moins jolis,

    Je suis ainsi,

    Mon poil tacheté

    Est celui de ma mère,

    Mes oreilles à l’unisson

    Pendent avec lassitude,

    Mon museau écrasé

    Fripé de rides désolées,

    Mes pattes courtes, torves,

    Ma queue sans panache, sans grâce

    De que ancêtre les ai-je hérité ?

    J’aurais pu naître cocker, carlin,

    Teckel ou dalmatien,

    Je ne suis rien,

    Tout à la fois,

    Ni chien de chasse

    Ni chien de garde

    Ni chien de race

     

     

    Chien de personne,

    Chien de la rue,

    Chien bâtard.

    Je fouille les poubelles,

    Cherche ma subsistance,

    La défendre à tout prix

    A laissé sur mes flancs anguleux

    Quelques traces.

    Ni maître ni collier,

    Par tous les temps

    Je vais mon chemin,

    Chien sans nom,

    Chien de la rue,

    Chien bâtard,

    Tel est mon destin.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :