• Je vais,

    Sur l'or même,

    Encore

    Fondre la lave

    De ma langue.

     

    Sur l'épaule

    De mon ombre,

    De lourdes cloches d'airain

    Aux parfums

    D'ambre brûlée.

     

    Je vais servir

    Ces paroles nacrées

    Tel Vulcain sous la croûte terrestre,

    Cratère recroquevillé

    Sur lui-même.

     

    Coulée tendre d'amaryllis douces,

    Gorgée d'améthyste rousse

    La louve assise

    Guette leur parfum.

     

    "- Ceci est mon jardin"

    Se dit-elle

    Dans un souffle.

     


    votre commentaire
  • Filament tricoté de néant sous le souffle du vent,

    Rendez-vous déguisé de nos sens enlacés,

    Les mots dansent dans le vent

    Et sans se lasser,

    L'éventail des sens

    Laisse passer la différence

     

    Sensation rebelle,

    Rebelle ascension de la rime encensée,

    Ascèse sans cesse déployée !

     

    - Si cette chose me scelle au vivant,  La creuser -

     

    Sont-ce ces bras ouverts

    Qui s'attendent sur la mer ?

    Esquisses abandonnées

    Aux rêves insensés,

    Amours renversées,

     

    Les sons passent le mur du sens

    Sous un ciel de silence...

     

    Tous se ressemblent,

    Se rassemblent sous la rime

    Pourquoi ne s'assemblent-ils pas ?

    Les poètes, ces pêcheurs de réel,

    Y débusqueraient les sens,

     

    L'essence des mots,

    Sous le souffle du vent.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique