• Printemps des poètes... on peut grimacer à l'idée de beauté, de lumière, de Tendresse des fleurs, des arbres au renouveau ruisselant de verdure, des chemins à nouveau visibles des étoiles... Cette splendeur soudaine, rendant plus abjecte la misère de ceux qui aujourd'hui, hantent bidonvilles et camps, plus qu'ils ne les habitent, ceux qui dorment sur des trottoirs sales et glacés, statues couchées figées dans une inadmissible détresse. Qui oserait demander à l'enfant qui a faim de regarder la fleur ? Le rôle du poète, sa responsabilité, s'il se prétend tel, est de dire la place possible entre la beauté et l'inadmissible... Le vrai printemps, c'est, s'il peut dire avec ses mots la sortie de l'hiver, le retour d'un soleil qui serait espérance. Que ses mots, ses pauvres mots puissent faire naître, ne serait-ce qu'un peu d'espoir, alors il seront pleinement justifiés. Pas de découragement, la tâche est longue, ne faut-il pas du temps pour que mûrisse un fruit ? J D

    votre commentaire
  • Bonjour ! Lundi 16 janvier, à partir de 18h00, lancement du n° 52 de la Revue Poésie Vivante de l'association Création & Poésie avec l'interview du photographe Alexis Berar au Simply Delicious, 10 Rue De Sault à GRENOBLE. Un temps d'échange et de lectures poétiques à déguster sans modération pour débuter l'année. Nous vous attendons, pour lire, ou simplement écouter...

     

    Soirée Apéro Poétique

     


    votre commentaire
  • Chercheur de mots chercheur d'or

    Le poète leste ses mots du poids de son désir, il arrive qu'il s'en déleste intrigué par ce qui lui ronge le cœur, sensation à la fois étrange et familière..
    Il se cherche, recherche l'autre en lui mû par la beauté du mal sans nom qu'il
    Devine incurable..
    Ses mots s'en vont jusqu'aux grèves où s'échoue la mémoire
    Transforment en douceur la douleur de sa nostalgie
    Le poète laisse à ses mots le temps de naître comme les fleurs nourries aux soupirs du soleil et aux frissons du temps
    Ses mots voulus geysers de foudre pour éclairer les tunnels que creusent au bout des nuits ceux qui ne savent pas en être prisonniers
    Mots qui sont souvent asiles abris refuges..
    Pierres d'un temple du futur dédié au souvenir de l'Homme
    Mots écrits contre l'inutile et pour se savoir responsable pour une fois
    Des mots jusqu'à l'usure des plumes et des yeux
    Filtrés par la bâtée, pépites éclats fugaces
    D'essentiels oubliés..
                                                      J D


    votre commentaire
  • À l'occasion de la sortie de son 50ème numéro de Poésie Vivante, l'association Création Et Poésie vous propose une soirée conviviale :

    au Simply Délicious,
    10 Rue de Sault à Grenoble,
    le jeudi 7 juillet à partir de 19h00.

    Lancement de la revue n°50 Jeudi 7 juillet

    Vous pouvez amener des textes à lire pour cette occasion.

    La revue sera mise en vente à 10 euros au lieu de 15 pour ceux qui participeront à l'événement.

    Les boissons restent à la charge des invités.

     

     


    2 commentaires